Rechercher

La stratégie comm' d'Ali pour battre Foreman à Kinshasa

1974, Kinshasa. Mohamed Ali affronte George Foreman pour reprendre son titre de champion du monde des poids lourds. Problème: son adversaire est plus fort que lui. Ce que va faire l'audacieux et créatif Ali pour déstabiliser Foreman est juste fou (dès l'arrivée à l'aéroport).

7 ans plus tôt, Mohamed Ali a été condamné à 5 ans de prison (qu'il évitera), déchu de ses titres et interdit de boxe durant 4 ans parce qu'il a refusé de servir l'armée américaine au Vietnam.


"Les Vietcongs ne m'ont rien fait, pourquoi je devrais aller les tuer ?"


L'opinion publique ayant évolué, il a pu retrouver le ring


Le 10 janvier 1974, il débarque dans la nouvelle capitale du Zaïre (actuel RDC) pour affronter le monstre George Foreman et réclamer son titre de champion du monde de la catégorie reine.


Mais le défi s'apparente à une mission impossible.


Foreman est plus puissant.


Ses droites sont meurtrières.


Ses poings pourraient assommer un éléphant, détruire un immeuble. Et Ali le sait.


Ce qu'il sait aussi, c'est que le combat est politique


Mobutu, à la tête du Zaïre, veut faire briller son pays après une longue et douloureuse période sous le joug belge (plus de 10 millions de victimes des atrocités coloniales).


Les siens ont l'idée d'un combat entre les deux poids lourds. Le nom ? The Rumble in the Jungle.


Ali l'Africain vs Foreman le Belge: l'ennemi de mon ami est mon ennemi


Dans l'avion, Ali demande à un son business manager: "Les gens là-bas, qui c'est qu'ils détestent ?" "Les Belges." A l'arrivée, une foule attend Ali, qui dit: "Je suis le meilleur et Foreman est Belge !"


La foule répond: "Ali bomaye !". "Ali, tue-le" en lingala. Le pire...


Kinshasa vs Big George: de l'importance de bien connaître son public


Le pire, c'est que quelques jours plus tard, George Foreman débarque à son tour avec son fidèle berger allemand.


Les Kinois sont furieux.


Pourquoi ?


Parce que les bergers allemands étaient utilisés par les Belges pour refréner les protestations du peuple congolais.


Mais ça, Foreman l'ignorait.


Ali bourreau des coeurs et roi de la comm'


Bref, si ce sont deux afro-américains qui combattent, c'est bien Ali qui remporte l'adhésion du public. Sur le ring, tout le monde n'aura d'yeux que pour la grande gueule de Louisville. Mais Ali ne s'arrête pas là...


Quand le combat commence, Ali souffle à l'oreille de Foreman les mots suivants: "Aujourd'hui, tu rencontres ton maître."


Au fil des rounds, il provoque verbalement son adversaire. Ce qui n'empêche pas Foreman de distribuer plus de 150 poings sur le corps meurtri d'Ali.


Entre le plus fou et le plus fort, c'est toujours le plus fou qui l'emporte


Mais celui qui s'autoproclame "le plus grand de tous les temps" a trouvé une parade aux droites assassines du Texan. Ali chaloupe sur les ficelles du ring. Ces dernières absorbent partie de la puissance de frappe, rendant les poings de Foreman moins redoutables.


Du roi de la comm' au roi de la boxe


Big George est habitué à mettre ses adversaires KO en 2 ou 3 rounds. Arrivé au 8e, il est déstabilisé. Ali en profite pour lui rendre la pareille.


Foreman, épuisé, s'écroule. Ali pourrait l'achever, le ridiculiser en le frappant lors de sa chute...


Il préfère accompagner le corps avec l'élégance d'un sommelier qui sert un grand vin. Puis scande "I AM THE GREATEST" jusqu'à s'époumoner.


Ali vient de remporter le titre de champion du monde des poids lourds.


C'est la créativité et l'audace qui l'emportent sur la puissance.