top of page
Rechercher

Banksy: ses oeuvres vendues à 60$ à New York durant une journée



En 2013, des oeuvres originales de Banksy ont été vendues à Central Park pour 60$ l'unité.


Oui mais...


son nom n'apparaissait nulle part. Le résultat en dit long sur la façon dont on accorde de la valeur aux choses.


Au total, les tableaux ont trouvé 3 acheteurs.


L'expérience a duré une journée. La valeur réelle (ou plutôt du marché à ce moment-là) de chaque pièce était de 20 000$.


La 1re vente n'a eu lieu qu'à 15h30: une maman qui a acheté deux petits tableaux pour ses enfants. Et après avoir négocié une réduction de 50%. Bonne affaire !


Peu de temps après, une touriste en a acheté deux. Spoiler: c'est la seule à acquérir les tableaux parce qu'elle les a vraiment aimés. C'est aussi, à ma connaissance, la seule qui les a revendus aux enchères. Montant de la vente ? 200 000$ ! Elle et son mari se sont offerts la maison de leur rêve en Nouvelle-Zélande.


Enfin, vers 17h30, un type en a pris 4 parce que "il me faut juste des trucs pour mes murs."


Ce qu'il ne sait pas, c'est qu'il vient de transformer 240$ en 80 000$... à condition qu'il voie la vidéo (source: Wall Street Journal.)


Ce qui fait passer à l'action, c'est l'histoire que les gens se racontent.


Les tableaux sont cool, mais l'artiste n'est pas connu, donc en posséder un ne me met pas en valeur.


VS


L'artiste est super connu, mais ses oeuvres sont trop chères, donc à 60$ la pièce c'est un cadeau.


Il y aurait plusieurs leçons à tirer d'une telle expérience mais celle que je retiens c'est celle-ci: la valeur d'un objet est déterminée par son histoire. Celui qui gagne est celui qui sait mieux la raconter.


Et si vous souhaitez améliorer votre compétence en storytelling...





Comentários


bottom of page