top of page
Rechercher

Comment créer et dominer un marché de niche ?



Être meilleur, c’est bien. Être différent, c’est mieux.

Je crois qu’on est toutes et tous d’accord là-dessus.

Disons qu’on l’a toutes et tous été à un moment donné.

Personne ne s’est dit, en lançant son entreprise ou son blog ou sa newsletter ou tout ça en même temps qu’il ou elle allait reproduire à l’identique ce que font ses concurrents.

Dans ce cas, pourquoi les formations qui se vendent le plus sont celles proposant des formules toutes faites ?


  • Les 10 étapes pour gagner 10k par mois.

  • Le système à appliquer tel quel pour doubler ses ventes sur le net.

  • Le script à copier-coller pour écrire des pubs qui convertissent.

  • 365 mails prêts à être envoyés à votre liste.

  • Les 7 954 secrets des gens qui réussissent.

Poussières d‘étoile.

En agissant de la sorte, tout ce que vous obtiendrez - et encore, faudra batailler - ce sera de la poussière d’étoile.

Une expression pas trop dégueu' pour nommer les miettes de vos concurrents.


Winner take-all economy.

On vit de plus en plus dans une économie du tout ou rien. La démocratisation de la technologie et l‘accélération de la diffusion de l’information ne font que consolider l‘existence de cette nouvelle économie.


Plus le départ sera démocratique, plus l’arrivée sera élitiste.


Pire: dans chaque marché, le haut du panier n'est réservé qu'à un ou deux acteurs.


Le grand retour des monopoles.


En 2019 en France, 91,85% des recherches sur Internet ont été effectuées sur Google. Bing a réussi à s'accaparer 4% des recherches.


Qwant, entreprise française, n'a même pas atteint le pour cent.


Les centaines d'autres moteurs de recherche se partagent les poussière de l'étoile Google.


Dans son livre Play Bigger, Christopher Locchead - cet article s'inspire fortement de son oeuvre - indique qu'Uber était évalué à 51 milliards de $ en 2015. Lyft, son concurrent principal, à 2 milliards, soit 25x moins. Le reste est anecdotique.


Si vous n'êtes pas le roi de votre marché, vous avez le choix entre une place d'éternel second ou de poussières d'étoile.


Alors pourquoi s’obstine-t-on à copier les autres ?

J’y vois deux raisons.

1. C'est dur d'être différent.


Au début, les prospects ne vous comprennent pas et les concurrents se moquent de vous.


La moitié des copywriters que j‘admirais m’ont déjà traité d‘imbécile ou d’un synonyme.


Au début, ça pique. Après, ça pique aussi, juste un peu moins qu'avant.


Ensuite, soit vous avez offert une bonne tranche de rires aux acteurs de votre marché, soit vous devenez une putain de légende.


Disons qu’il ne suffit pas d’aimer le risque, faut aussi supporter d’être tourné au ridicule.

2. On nous a habitué a éviter les désastres.

On prétend trop souvent chercher le meilleur. La vérité est qu’on cherche à éviter le pire.

Si vous dites à votre boss: "j’ai une super nouvelle idée. Elle peut nous rapporter énormément. Mais aussi tout faire capoter."


Que va-t-il vous répondre ? Quelque chose comme: "intéressant. Pour l’heure, contentez-vous de faire comme on a toujours fait." 


Non seulement on a tendance à prioriser l’évitement du pire à la recherche du meilleur, mais c’est aussi ce que les autres attendent de nous.


Alors on se dit: "si ça a marché pour les autres, ça devrait marcher aussi pour moi. Au pire, ce ne sera pas de ma faute, puisque ce que j'ai fait était logique."


La logique tue la magie.

Celui qui crée un marché de niche en devient le roi (à cette unique condition).

Peut-être que le nom de Hal Elrod ne vous dit rien. C'est l'auteur du best-seller Miracle Morning - dont l'idée principale est la suivante: ce que vous faites au début de la journée en conditionne le reste.


Une idée intéressante mais pas révolutionnaire.


Sans doute que des gourous indiens la prêchaient déjà depuis des siècles.


Quelle est la différence entre ces derniers et Hal Elrod ?


Hal Elrod a donné un nom à ce nouveau marché. Ou à cette nouvelle catégorie comme dirait Christopher Lochhead. Ou à cette nouvelle niche.


Bref, il a nommé ce qu'il proposait.


Il ne s'agit plus de méditer et de boire une tasse de thé le matin, mais de pratiquer un Miracle Morning.


Aujourd'hui, Hal Elrod n'est plus un simple conférencier et coach de vie noyé dans un océan de coachs de vie et de conférenciers qui cherchent tous à se démarquer, à attirer l'attention du public.


Aujourd'hui, Hal Elrod est LE Miracle Morning guy.


Le seul et l'unique.


Les 2 façons d'identifier un marché de niche.


Un marché de niche ne doit pas se contenter d'être nouveau. Il faut aussi qu'il soit potentiellement utile.


Je dis "potentiellement" parce que vous proposez une solution à un problème qui n'a pas été clairement identifié.


Soit parce que les gens ne remarquent même pas le problème, soit parce qu'ils pensent qu'ils ne peuvent pas le régler.


Votre job c'est d'évangéliser le problème avant même de proposer la solution.


Et pour trouver ce genre de problèmes, il faut que vous développiez un point de vue sur votre thématique.


Un point de vue est le fruit de votre expérience, votre unicité, vos réflexions sur un sujet.


C'est ce qui montre que vous êtes quelqu'un d'intéressant et de déterminé.


Il ne peut pas y avoir de différence sans point de vue.


Par exemple, quand Tim Ferriss a publié La Semaine de 4 Heures, l'ouvrage se résumait à créer un business sur le web et de l'automatiser le plus possible.


Est-ce que c'était le premier à proposer ça ?


Non.


D'autres livres avaient déjà potassé le sujet, sûrement de manière plus technique d'ailleurs.


Mais Tim avait un point de vue: travailler pour vivre et non pas le contraire et grâce à l'automatisation d'un e-commerce.


Il a nommé ce point de vue La Semaine de 4 Heures.


Posez-vous tout un tas de questions au fil de votre journée. Bien sûr, ça risque d'irriter votre entourage - un peu comme vous irritiez vos parents quand vous demandiez toutes les 3 secondes "pourquoi ? Pourquoi le ciel est bleu ? Pourquoi le béton c'est dur ? Pourquoi la mer est loin d'ici ?"


Mais ça peut rapporter gros.


On n'a plus l'habitude de se poser des questions. A tel point que ce sera le sujet d'un de mes prochains articles.


En attendant, voici deux moyens de découvrir quelque chose d'unique dans un marché.


Une découverte technologique.


En 1999, Niklas Zennstrom et Janus Friis s'associent pour créer Kazaa - une architecture décentralisée fonctionnant en peer-to-peer.


C'est là où on a commencé à télécharger de la musique de manière gratuite et donc pas très légale.


Les gouvernements se sont associés aux gros bonnets de l'industrie musicale pour faire tomber le site.


On peut tuer un produit mais pas une idée.


Le duo du grand Nord s'est aperçu que cette technologique pouvait être utile en téléphonie (les deux ont travaillé pour une entreprise de télécommunication suédoise).


Ils ont créé... Skype.