top of page
Rechercher

Le plan de storytelling de J.K. Rowling pour Harry Potter

La saga Harry Potter s'est vendue à plus de 500 millions d'exemplaires à travers le monde. Un succès planétaire qui repose sur un système de storytelling étonnamment simple, que J.K. Rowling a utilisé pour écrire les plus de 4000 pages composant l'ensemble des tomes. Analyse.



Sur cette page, on voit comment l'auteure a planifié les chapitres 13 à 24 du tome 5, Harry Potter et l'Ordre du Phénix. D'après les interviews qu'elle a accordés à la presse, il n'est pas fou de penser que ce système a servi pour toute la série. La page est divisée en 10 colonnes.


La 1re moitié pour l'organisation de l'histoire, la 2e pour l'évolution des personnages et leurs interactions.


Chaque chapitre est numéroté et nommé. Le mois correspond aux mois de l'année à Poudlard.


A chaque chapitre correspond une intrigue et une prophétie. Comme une sous-histoire dans une histoire. Ensuite, il y a une série de personnages. La saga en comporte plus de 700 et est connue pour leur complexité (pas de tous, mais quand même.)


J'imagine que cette section de 5 colonnes permet à J.K. Rowling de suivre ses personnages, de les faire vivre et d'interconnecter leurs histoires avec l'intrigue, la prophétie ainsi que les chapitres entre eux.


Elle consacre une colonne aux personnages-clés des chapitres.


Ici on retrouve Cho, Ginny, l'Armée de Dumbledore, l'organisation de l'Ordre du Phénix, Severus Rogue (Snape en anglais), Harry et Graup. Des groupes évoluent comme un seul personnage et d'autres personnages évoluent ensemble au fil d'une série de chapitres.

C'est un travail de storytelling remarquable parce qu'il est à la fois détaillé et donne une vue d'ensemble. Ce qui permet d'avoir des scènes travaillées, des personnages profonds et une fluidité de lecture unique.


Ce qui explique pourquoi beaucoup de personnes dans mon entourage ne lisent jamais mais d'un coup avalaient des milliers de pages sans difficulté. Derrière la magie d'Harry Potter il y a un storytelling presque scientifique.


Et si le storytelling en général pique votre curiosité...





Comentarios


bottom of page