Rechercher
  • Loris C.

Le style en communication, utile ? Indispensable.




Il y a des discours qu'on écoute parce qu'on a un besoin particulier et qu'on oublie juste après. Exactement comme un devoir de vocabulaire d'allemand (ou d'anglais pour les non-Suisses).

En général, ils sont prononcés par ce qu'on appelle de "bons vendeurs". Des gens qui savent être là où il faut, quand il faut, avec le message qu'il faut. Et puis, il y a des discours qui nous marquent à vie. Un lien émotionnel se crée subitement.

Ils ne peuvent être prononcés que par des personnes qu'on appelle charismatiques.

En entrepreneuriat, dans le 1er cas, si tout va bien, vous réalisez une vente.

Ce qui est déjà bien !

Mais dans le 2ème cas, vous construisez une audience de superfans. Une tribu dont les membres seront prêts à acheter tout ce que vous proposez.

Prononcez des vers, gagnez des billets verts

Quelle est la différence entre un bon vendeur et un entrepreneur charismatique ?

Je l'ai compris hier. Et j'en ai eu la confirmation aujourd'hui.

C'est le style.

Mais pas le style vestimentaire, style de vie ou je ne sais quoi.

Le style dans la communication.

C'est important d'avoir une nouvelle idée, un mécanisme unique, une promesse, tout ce dont on parle souvent.

Il y a pourtant une variable dont on ne parle jamais.

Pourquoi ?

Parce qu'on fait croire que tout le monde peut écrire des "textes impactants".

Ce qui est vrai.

Et que c'est super facile.

Ce qui est faux.

C'est un entraînement quotidien.

Et une pratique qui peut prendre des années avant de voir de vrais résultats.

Mais si vous ajoutez du style à votre écrit, vous deviendrez 10x plus persuasif, tout de suite.

Le style conduit votre texte dans la mémoire de votre prospect

Cette fin d'année, j'ai atteint des objectifs inespérés avec mon entreprise de copywriting. Je m'étais donné entre 1 année et 2 ans pour les atteindre. Il m'a fallu à peine 3 mois.

J'aurais dû être fou de joie.

Mais après une initiale réjouissance, je me suis senti vide.

Et je ne comprenais pas. Je me suis demandé si je ne traversais pas une phase dépressive ! En plus, mon dos commence à exprimer son ras-le-bol d'être assis 15 heures par jour. Alors je me suis rendu sur YouTube et en cherchant des mouvements à réaliser pour le soulager, je suis tombé sur une vidéo d'Ido Portal. Un gourou du mouvement.

Dans une de ses vidéos, il dit: "A chaque fois que je réussis un geste, je ressens un vide juste après. Chaque objectif atteint comporte une chute vertigineuse. Le succès ne veut rien dire. Seule compte la maîtrise. Chaque jour, asseyez-vous et travaillez pour devenir meilleur !" La claque ! Les chiffres, tout ça, c'est important. Mais je ressentais un truc que je n'arrivais pas à expliquer. Ido Portal a diagnostiqué mon problème avec style. Je vais m'en souvenir à vie. Et suivre tout ce qu'il fait. Et sûrement acheter un de ses programmes. Tout ça avec une idée bien formulée.

Une dame habitant dans une chambre de bonne plus charismatique qu'Elon Musk et Obama réunis

Aujourd'hui, je suis tombé sur une interview publiée par Konbini.

Une dame de 68 ans s'exprime sur ses conditions de vie, son déclassement social, mais avec une classe inouïe. En deux minutes, elle a inspiré des millions de personnes. Et sans pitié, sans rien, juste avec une superbe capacité d'expression.

La phrase qui m'a le plus marquée est celle-ci: "Tout le monde n'étant pas Jésus-Christ, les résurrections sont parfois difficiles." Elle aurait pu dire: "je suis humaine, ce sont des choses qui arrivent, on est à l'abri de rien..."

Mais la 1ère phrase est venue immédiatement se loger dans ma mémoire.

Et a pris l'ascenseur pour descendre jusqu'à mon coeur. Dès qu'elle l'a prononcée, j'ai été scotché, touché, interloqué. Elle a eu toute mon attention.

Vous pouvez trouver la vidéo sur le compte Insta de Konbini (bon, après faut supporter les interview d'Aya Nakamura ou se désabonner direct !) Loris "se lave la figure de style" C. Copywriting Français

©2019 par Copywriting français.