Rechercher

C'est quoi une bonne accroche et comment en écrire une ?



Ces dernières semaines, j'ai passé en revue tout un tas d'articles, threads et livres qui ont fait un carton et le constat est implacable.


Sans bonne accroche, le lecteur décroche. Elle représente au bas mot 80% du succès de votre texte.

Mais c'est quoi une bonne accroche ?

Du particulier à l'universel et pas l'inverse.

Y a des créateurs qui sont géniaux mais dont le contenu floppe fort et ça me chagrine.

Ils se font avoir par leur position d'écrivain/rédacteur. Quand leurs phalanges moulinent, ils commencent par l'abstraction plutôt que par la précision. Par le concept, l'abstrait, voire pire, le résumé, plutôt que le particulier.

Alors que le lecteur, ce qu'il veut, c'est tout le contraire.

Je vois des articles qui commencent par: Starbuck est une compagnie qui est présente dans tout le monde, voici leur histoire.

Non.

Le lecteur a déjà quitté la pièce.

J'ai fait la même connerie avec un thread sur Adam Neumann, fondateur de WeWork, suite à la série Apple WeCrashed que j'avais adorée.

Il commençait comme ça: "S*x, coworking & rock'n'roll: l'épopée incroyable de WeWork, une start-up passée de 40 milliards à 2 milliards de $ en 24h" ou quelque chose dans le genre.

Mais ça, c'est un résumé.

A la place, j'aurais dû commencer en disant qu'en 2020, Neumann a reçu 1 milliard de $ pour quitter la société qu'il avait lancée 10 ans plus tôt et qui n'avait jamais gagner un seul centime.

Ou plonger le lecteur dans un rendez-vous avec un investisseur qui voit arriver le CEO de la 2e start-up la plus grosse au monde pieds nus, des shots de tequila à la main.

J'aurais obtenu un peu plus que les maigres 150 likes du thread.

Bref, soyez le plus précis possible.

Mon histoire sur l'escroc des grands crus (20k likes sur Twitter) commence comme ça: 10 ans de prison et 28,5 millions de $ à rembourser, c’est la condamnation essuyée par l’escroc aux grands crus, Rudy Kurniawan.

Scène finale. Et on rembobine.

Injectez-y du mystère.

Enfin, votre accroche doit donner une impression de mystère. D'une tension à résoudre.

Comment on peut aller en prison pour du pinard ?

Si vous parvenez à créer une atmosphère mystérieuse, vous pouvez même suggérer l'action, ce qui est encore plus puissant.

Mon thread sur McDonald's (+3 millions de vues sur Twitter) commence comme ça: J’ai toujours cru que McDonald’s gagnait de l’argent en vendant des burgers. En voulant écrire l’histoire de la marque, je me suis aperçu que pas du tout.

Dans "L'anomalie" (prix Goncourt), Hervé Le Tellier débute comme ça: Tuer quelqu'un, ça compte pour rien.

BOOM.

Bref: action/chiffre/sentiment particulier + mystère = accroche de choc.