Rechercher

5 livres dont personne ne parle jamais pour progresser en copywriting



Je déteste lire les classiques.


C'est comme les gros films. Tout le monde en parle alors tu finis par les regarder. Et à la fin tu cèdes à la tentation et t'es déçu.


C'était le cas par exemple avec les Boron Letters, où Gary Halbert explique à son fils Bond que pour bien écrire faut faire du sport et bien manger. D'ailleurs, qui a lu un truc intéressant de Bond ? Personne, à ma connaissance.


Les classiques c'est sympa mais ça sent le sapin


Voici, à la place, 5 livres méconnus pour flirter avec les dieux (ou les monstres) du copywriting.


D&AD - The Copy Book


Découvrez les plumes qui ont écrit la légende la pub. De David Abbott à Neil French en passant par Steve Hayden, les superstars du copywriting vous livrent leurs meilleurs secrets, preuves à l'appui.


Kenneth Roman - The King of Madison Avenue


Une biographie du Maradona du marketing: David Ogilvy. Je ne veux pas me lancer de fleurs mais j'ai tellement écrit sur le bonhomme que je crois avoir joué un rôle dans sa réhabilitation dans le marketing francophone (avant, personne n'en parlait). Depuis, quelques âmes bien faites conseillent On Advertising. J'ai préféré sa biographie.


Charles Bukowski - Sur l'écriture


Il s'agit d'un recueil de textes sur l'écriture griffonnés par le vieux poète. Beaucoup de pépites du genre: "si t'as l'impression d'essayer, laisse tomber". A lire cul sec.


Stephen King - Ecriture: mémoires d'un métier


L'un des livres les plus simples mais aussi les plus intéressants sur le métier d'écrire.


King est certes un auteur de fiction, mais c'est surtout un type qui, grâce à ses accroches, nous plonge dans des lectures de 300 pages.


Et dire que certains copywriters - dont je fais partie, parfois - se la pètent parce qu'ils écrivent des lettres de 5 000 mots.


Neil French - Sorry for the Lobsters


Je parie que vous en avez jamais entendu parlé.


French est pourtant l'un des meilleurs copywriters de l'histoire. Mélange de Roger Sterling et Ernest Hemingway, il a enchaîné les pubs de dingue et sa plume est un délice d'irrévérence et d'audace.


Bonus: en parlant d'Hemingway, Paris est une fête est un chef-d'oeuvre à lire d'urgence. Si je pouvais piquer quelque chose à quelqu'un, ce serait le talent de storyteller au papa de la littérature américaine.