top of page
Rechercher

Voici pourquoi Jeff Bezos a interdit PowerPoint chez Amazon

Si vous détestez les présentations PowerPoint, vous avez un point commun avec Jeff Bezos. Le fondateur d'Amazon a interdit à ses employés d'utiliser PowerPoint pour une raison surprenante (et toutes les entreprises devraient faire pareil).

On est en 2004 et les chiffres sont bons pour Amazon. Mais Jeff Bezos sent que les cadres de l'entreprise se reposent sur leurs lauriers. Les réunions sont molles ; aucune idée nouvelle n'y ressort. Il remarque que ces meetings consistent à énumérer des statistiques et des infos présentées sous forme de bullet points et sans contexte, à l'aide de centaines de diapositives sur PowerPoint.


En juin, il envoie un mail à sa S-Team (son équipe senior, en gros le comité directeur) annonçant l'interdiction des présentations à l'aide de PowerPoint. A la place, chacun doit préparer une histoire de 6 pages sur une thématique précise. Voici ce que dit le mail (Source: Robert McKee, Storynomics.)


Objet: Dorénavant, fini les présentations PowerPoint pour la S-Team. Plus d'info sur le "pourquoi". On ne recherche pas du simple texte, mais un texte bien structuré et narré. Si quelqu'un liste des infos sur Word ce sera tout aussi mauvais qu'un ppt. (...) une histoire oblige à mieux réfléchir à la manière dont les choses sont liées et identifier les priorités.

En résumé: une accumulation d'infos n'explique rien. Quant aux histoires, elles lient les événements entre eux, créent des liens de causalité.


Les dirigeants doivent imaginer les interconnexions entre les forces en jeu.


Quels événements passés justifient les choix présents et quelles seront les conséquences futures ?


Les dirigeants doivent, pour préparer une séance, structurer une thématique autour d'une histoire, puis l'écrire sur 6 pages précisément, l'imprimer et enfin la distribuer aux participants.


Au début de chaque séance, chacun prend 20 minutes pour lire les histoires.


Pour faire croître Amazon, Bezos n'a pas besoin de micro-managers, mais de dirigeants qui, comme lui, ont une vision long-terme du business.


Ce qui implique d'ancrer une réflexion dans le temps (vision horizontale) et dans l'espace (vision verticale).


C'est une décision qui me fascine pour plusieurs raisons.


• Je ne supporte pas les présentations ppt.

• Les visionnaires comme Bezos communiquent en histoires.

• Surtout, ils réfléchissent en histoires.


Vous souhaitez améliorer votre compétence en storytelling ?





コメント


bottom of page