Rechercher

Ecrire sur Quora - Le guide marketing ultime, part.1 : 150k vues en 30 jours.



30 jours, 150 000 vues.


Soit 6x le trafic du site sur lequel vos yeux se baladent actuellement et en 12x moins de temps.


Le mieux, c’est que j’ai commencé de zéro. Sans followers ni abonnés ni inscrits ni rien de tout ça. Comme un parfait inconnu fraîchement débarqué dans une mégapole.


Imaginez ce que vous pourriez faire avec ce genre de chiffres.


Quora c’est le nouveau Bora-Bora.


Une île paradisiaque pour tout rédacteur, entrepreneur ou créateur de contenu.


Bien sûr, si vous voulez profiter de ses eaux cristallines et de son atmosphère unique, c’est mieux de s’y rendre avant que le lieu soit bourré de touristes du marketing.


Quora, c’est Bora-Bora au temps des explorateurs.


Okay mais c’est quoi Quora ?


C’est un site de questions-réponses.


Des gens posent des questions et d’autres apportent des réponses élégamment formulées. Comme Google mais en beaucoup mieux. Plutôt que d’écrire pour flirter avec un algorithme qui refuse de se dévoiler totalement, on y partage des tranches de vie, des esquisses de connaissance et des bouts d’idées.


Quora compte la bagatelle de 300 millions d’utilisateurs actifs par mois dans sa version anglophone. La statistique, version francophone, n’est pas connue. A mon avis, il y a entre 1 et 3 millions d’utilisateurs francophones actifs par mois.


Quora c’est bien pour faire son marketing ?

La question est mal posée.


(Oui, je sais, c’est moi-même qui me la suis posée. J’imagine juste que c’est cette question qui vous vient spontanément à l’esprit.)


Sans doute que oui dans sa version anglophone, où des grosses boîtes répondent à des questions les concernant ou concernant le marché en question. J’ai vu des réponses de Neil Patel - le fondateur d’UberSuggest. Il appâtait le chaland à coups de contenu affriolant et d’appels à l’action en série.


Cela dit, le temps où on faisait son marketing comme on allait au marché est terminé.


Surtout dans la version francophone du site, portée par des plumes talentueuses qui se moquent de l’aspect commercial et personal branding qu’offre Quora.


Et c’est précisément toute la richesse de la plateforme, à mon avis.


Les marketeurs, c’est comme les touristes, ils détruisent tous les endroits qu’ils fréquentent.


Je ne suis pas allé sur Quora pour “faire mon marketing”.


D’ailleurs, je n’attendais rien de spécial du site. Surtout après l’immense déception de la gestion de la communauté francophone sur Medium.


J’y suis allé d’abord parce que c’est le conseil no 1 d’un certain Nicolas Cole aux rédacteurs pas ou peu connus.


Et, même si mon site grandit bien, je suis un rédacteur peu connu.


J’y suis resté ensuite parce que j’ai trouvé des contributions de belle facture.


Mon intérêt était double.


On ne va pas se mentir, les chiffres sont importants.


Si j’écris, c’est pour être lu. Alors mon flair me mène là où des yeux lisent. Kurt Vonnegut appelle “Moxie” cette sorte de refus absolu de ne pas être lu, qui, d’après lui, est le meilleur indice de la réussite future d’un écrivain.


L’étoile Moxie m’a guidé sur Quora.


Et puis la plateforme me permet de pratiquer mon art, puisque j’y écris chaque jour. Pas besoin de chercher des sujets d’article, il suffit de répondre aux questions.


Cerise sur le gâteau: vous entraînez votre “écriture créative” - une méthode d’écriture bien connue et enseignée chez les anglophones mais totalement ignorée sous nos latitudes.


Bon, et les résultats alors ?


Je déteste quantifier des expériences qualitatives mais je serais un bien mauvais marketeur si je ne le faisais pas.


Et si ça peut aider certaines plumes à rejoindre l’aventure, alors c’est tout bénéf’.


C’est parti.

  • 158 827 vues en seulement 30 jours en partant de zéro.

  • 160 commentaires

  • 162 partages

  • 3 404 votes positifs

  • 19 278 vues en un seul jour

  • 83 464 vues les 7 derniers jours

  • 418 nouveaux inscrits à Encre canaille.

Sachant que je considère un peu ma newsletter comme l’oeuvre de ma vie - c’est mon côté romantique et un chouïa dramatique - le dernier chiffre devrait être mon préféré.


Mais le plus important est sans aucun doute celui qui le précède.


83 464 vues les 7 derniers jours.



La progression est moins linéaire qu’exponentielle.


Au 3e jour suivant celui de mon inscription, mes écrits ont été consultés 6x. Deux jours plus tard, 186x. Le 10 août, 1 426x.


Etc, etc.


Jusqu’à atteindre presque 20 000 vues le 29e jour.



Ce qui signifie deux choses…


  1. Chaque texte que vous écrivez continue de travailler pour vous jour après jour.

  2. La totalité de votre travail est plus précieuse que la somme de vos textes.


En d’autres termes, si un texte vous apporte une valeur de 1, 10 textes pourraient vous apporter une valeur de 50 par exemple. Et 100 textes, une valeur de 10 000.


C’est exponentiel.


Au début, il faut s’accrocher pour ne pas abandonner.


Ensuite, il faut s’accrocher parce que ça décoiffe.


Comment bien commencer sur Quora ?


Comme tous les débuts, les 1res interactions sont un peu freestyle.


Les 3 à 6 premiers mois servent à rassembler des données. A écrire sur ce qui vous plaît, à tester différentes approches. Et ensuite à analyser ce qui semble fonctionner le mieux.


Nous sommes une nouvelle génération d’écrivains, des sortes de data écrivains.


Cela dit, voici comment optimiser vos débuts sur cette plateforme pleine de belles promesses.


1. Commencez par écrire votre biographie.


La biographie est composée de 3 parties essentielles.



Tout d’abord, la photo. Si possible, mettez une photo pro ou un poil travaillée. Surtout, évitez les images de papillons ou de roses ou toute esthétique de boomer.


Conseil: si vous n’avez pas le budget pour vous payer des photos pros, contactez un photographe débutant et proposez-lui de poser gratuitement contre quelques photos.


Ensuite, la petite tagline sous votre nom.


Expliquez ce que vous faites: votre métier ou l’activité pour laquelle vous aimeriez être connu sur Quora. Et, si possible, twistez un peu la formule pour la rendre un poil plus intéressante.


Je ne suis pas seulement un copywriter, mais un anthropologue devenu copywriter.


“Ha”, comme dirait l’intrépide Denis Brogniart.


Enfin, la bio.


Comme j’aime à le répéter, Encre canaille c’est le centre névralgique de mon oeuvre, alors c’est ce que je mets en premier.


Juste après vient une explication sur qui je suis et d’où je viens et où je souhaite aller, pour finir avec quelques liens pour les lectrices et lecteurs qui souhaitent en savoir plus.


Rien de compliqué, mais une bio complète et des esquisses d’unicité, toujours pour piquer la curiosité.


2. Choisissez 2 ou 3 sujets sur lesquels écrire.


Vous pouvez écrire sur tout et n’importe quoi si le coeur vous en dit.


Mais plus vos thématiques sont variées, plus il est difficile et long de comprendre ce que les lecteurs apprécient chez vous. Perso, j’ai choisi des questions de psychologie, de marketing et de développement perso.


Si vous venez de vous inscrire, Quora vous demandera vos centres d’intérêt. Sinon, vous n’avez qu’à taper dans la barre de recherche le sujet en question et vous pouvez vous abonner au fil d’actualité.


Certains auteurs créent des espaces et des blogs que vous pouvez également rejoindre. Pour l’heure, restons simples.


3. Sélectionnez des questions.


Il y a plusieurs façons de sélectionner une question à laquelle on veut répondre.


  • Dans la barre de recherche, par exemple en tapant “techniques publicitaires”.

  • En suivant le fil d’actualité où s’affichent les questions les plus populaires.

  • Dans l’onglet “réponse” d’un sujet où apparaissent les questions les plus récentes.


C’est quoi le mieux ?


J’ai essayé de tout: des vieilles questions avec plus de 100 réponses et des centaines de personnes qui la suivent, des questions qui venaient de sortir du four et tout ce qu’on peut trouver entre les deux.


Je n’ai trouvé aucun lien logique avec le nombre de vues obtenues.


Je continue de tester et de ne rien y comprendre de ce côté-là, alors mon conseil se résume à répondre aux questions qui vous intéressent.


4. Répondez aux questions.


Et voilà, on y arrive.


Ecrivez, tout simplement. Surtout, écrivez régulièrement. 3 à 4 publications par semaine au minimum.


Je travaille 4 jours par semaine dans une agence de pub, je fais du freelance pour plusieurs clients, j’écris une newsletter par semaine qui apparemment vous plaît pas mal, comprenant un article de blog comme celui-ci, et je trouve le temps d’écrire au minimum 6x par semaine sur Quora.


Pas d’excuses, au charbon.


Quels types de publications sont les plus appréciés des lecteurs ?


Encore une fois, je n’ai pas assez d’expérience, et surtout de retours chiffrés, pour vous répondre définitivement.


Ce qui est sûr, c’est que, comme partout, les réponses les plus appréciées sont celles qui mêlent créativité et utilité.


Ce qui signifie que si votre texte n’apporte rien de plus à ce qui a déjà été dit, ne perdez pas de temps à l’écrire.


Si, en revanche, vous pouvez apporter plus de preuves ou raconter une histoire personnelle ou ajouter un élément, soit dans le contenu, soit dans le contenant, différent et qui a de la valeur, alors faites-vous plaisir.


Un truc que j’ai remarqué, c’est que les rédacteurs les plus appréciés sont ceux qui ont une voix.


Alors faites entendre la vôtre.


J’écrirai la partie 2 de l’article quand j’aurai atteint le million de vues. Et la 3 quand je serai meilleur auteur de l’année ou quand mes écrits auront atteint 100 millions de vues.


Restez branché en rejoignant Encre canaille.


En attendant, voici le top 5 de mes publications sur Quora (nombre de vues au 10 septembre 2021).


Loris,

CF.